Lieux Alternatifs et institutions, quels ponts ?

 

La création et la naissance de nouvelles formes d’art émergent principalement dans des lieux underground rarement soutenus mais qui ont une grande liberté de programmation.

Ce n’est qu’après ce passage qui permet la recherche et l’expérimentation que les artistes peuvent développer leur travail dans le cadre plus institutionnel et éventuellement accéder aux lieux subventionnés susceptibles de les rémunérer pour leur travail autrement qu’à la recette.

Quels sont les freins au développement de ce type de lieux ?

Les liens entre les Centres Culturels et ce type de lieux favorise-t-il l’émergence et l’hétérogénéité des publics? Est il possible de mutualiser les moyens humains et techniques autour d’objectifs communs visant à favoriser l’émergence de nouvelles formes d’art.

 

Comments